Acouphènes

Prise en charge des acouphènes

Que faut-il savoir lorsqu’on souffre d’acouphène ?

Ça siffle, ça bourdonne, ça tinte, ça sonne dans les oreilles ? Ce sont les acouphènes. Un mal qui commence par des bruits dans l’oreille et qui, devenu chronique, finit par perturber tout notre perception auditive.

Plus de 15% de la population souffrent à des degrés divers de ces bruits pénibles dans les oreilles. Et trop souvent on leur répond « on ne peut rien faire, il faut vous habituer ». Les scientifiques admettent aujourd’hui que 90 % des acouphènes sont liés à une surdité, même s’il ne s’agit que d’une perte auditive légère et partielle. Une exposition à des bruits forts peut déclencher ces sifflements, d’où la nécessité de se protéger pour les concerts et toutes les activités bruyantes. 

L’explication avancée serait la suivante : la perte de sensibilité de l’oreille prive le cerveau d’informations dont il a besoin. Les liaisons neuronales oreille-cerveau sont perturbées et s’installe un « conflit » entre ces deux organes. Les acouphènes sont une conséquence de ce conflit. Ils seront plus durement ressentis lors de périodes de fatigue ou de stress, au cours desquelles notre cerveau est moins efficace pour contrôler notre corps. Si l’origine physique de l’acouphène est bien dans l’oreille, son ressenti et son apaisement dépendent de notre cerveau.

Que faire lorsque se déclenchent des acouphènes ?

Surtout ne pas attendre et réagir rapidement. D’abord, consulter un médecin spécialiste ORL qui prescrira certains examens car ces acouphènes peuvent être la résultante de certaines maladies ou affections. Des problèmes vasculaires, certaines maladies de l’oreille ou encore une surdité brusque sont des causes possibles et doivent être traitées dans une certaine urgence.

Ne pas dramatiser non plus, car un acouphène n’est pas une affection qui remet en cause le processus vital. Maintenant si des solutions sont proposées rapidement, elles auront plus de chance d’être efficaces.

Existe-t-il des solutions pour apaiser les acouphènes ?

Lors d’un congrès récent sur ce thème un médecin spécialiste déclarait qu’à sa connaissance, il n’existait pas de médicaments efficaces pour cette affection. Alors que faire ?

Des thérapies cognitives sont proposées pour apprendre à gérer ces bruits et diminuer leur impact sur la qualité de vie. Ces démarches sont utiles mais parfois demandent l’intervention de plusieurs spécialistes.

Les masqueurs acoustiques sont proposés pour éviter que l’acouphène n’émerge trop du silence et retienne notre attention.

Il est admis que le fait de retrouver une meilleure audition, par l’utilisation d’aides auditives est la solution la plus efficace. L’explication est la suivante : l’amplification du monde sonore constitue un effet de masque de l’acouphène et la compensation de la perte auditive apaise le conflit oreille-cerveau. Après quelques semaines  d’utilisation, une majorité de  patients nous parlent de leurs acouphènes comme d’un souvenir ou d’un phénomène qui ne retient plus leur attention. Il ne s’agit pas de disparition ou de guérison, mais d’un apaisement suffisant pour que la gêne soit supportable voire inexistante. Maintenant, pour quelques cas  cette amélioration n’est pas au rendez-vous.

Que proposons-nous chez Audition Vitalité ?

D’abord ce sujet nous interpelle, et nous ne ferons pas la sourde oreille à votre souffrance. Ensuite, nous avons suivi une formation sur ce sujet et nous sommes à l'affût de nouvelles connaissances et de formations.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, nous vous conseillerons de consulter un médecin spécialiste.

Nous proposons une première séance pour effectuer un bilan auditif et une recherche des caractéristiques de l’acouphène. Nous vous informerons le plus complètement possible sur ce qu’il faut savoir sur ce trouble et vous conseillerons, en suivant les préconisations des thérapies comportementales comme la TRT.

Nous maîtrisons tous les équipements acoustiques  d’amplification et de masquage et les options de masquing que la plupart des fabricants proposent dans leurs aides auditives récentes. Vous pourrez faire un essai prolongé de ces matériels pour en tester l’intérêt dans votre cas et cela sans engagement.

En conclusion

Si la guérison complète d’un acouphène n’est pas encore systématique, il est faux de dire que l’on ne peut rien faire. Venez nous consulter, il y a de bonnes probabilités que nous puissions vous aider.

Et si vous préférez ne rien faire, apprenez que dans la tradition Indou, une personne présentant des acouphènes est bénie, car «  ce sont les dieux qui lui parlent ».