Foire aux Questions

"Avec les bruits environnants de notre société, musique, tv ou téléphone, notre audition va-t-elle vieillir prématurément ?"

Le bruit est généralement synonyme de gêne dans la compréhension d’un discours. Première cause de nuisance sur la qualité de l’environnement des suisses, le bruit a des répercussions néfastes. En modifiant notre système auditif, le bruit peut provoquer irritabilité, stress et troubles du sommeil.
Nos oreilles sont conçues pour écouter des bruits naturels alors que l'urbanisation n'est en rien naturelle. Avec la musique, les écouteurs ou encore les concerts, nous ne reposons jamais nos oreilles. Cela contribue à notre fatigue auditive et à l’agression sonore. 
Si notre système auditif est soumis à un bruit intense ou prolongé, nous sommes donc plus à risque de voir notre audition vieillir prématurément. Le vieillissement naturel de l’oreille appelé presbyacousie intervient alors de plus en plus tôt, vers l’âge de 50 ans. Alors que nous sommes inégaux face à la sensibilité du bruit, la prévention est importante. Certaines personnes travaillant dans le bruit ne présenteront pas de surdité précoce contrairement à d’autres qui auront reçu une seule exposition dont les répercussions seront immédiates et irréversibles.
Les traumatismes acoustiques ne doivent pas être une fatalité, nous vous proposons des solutions pour préserver votre capital auditif.

 

"Il m’arrive souvent de faire répéter mon entourage alors que je n’ai aucune difficulté à distinguer les chuchotements. Dois-je m’inquiéter ?"

Lorsque l’on commence à perdre l’audition, l'erreur n'est pas de ne plus entendre mais de comprendre moins bien. Alors que les sons sont composés de fréquences sonores, l'oreille peut ne plus en percevoir certaines. Le fait de chuchoter et de parler à haute voix ne correspond pas aux mêmes fréquences sonores. Il est alors possible d’avoir une légère perte auditive.
Notre oreille est liée comme tous nos sens au cerveau. Lorsqu’elle vient à faiblir, les performances du cerveau sont sollicitées. Si le cerveau n’est pas disponible, notre audition sera davantage affaiblie. La défaillance de l’oreille ou du cerveau se traduit par des ruptures de liaisons entre neurones.
Nous vous proposons des appareils auditifs permettant de réparer ces liaisons afin d’améliorer progressivement la perception des sons. Bien entendre permet de maintenir les performances du cerveau le plus longtemps possible.
Pour ne plus avoir de doutes, vous pouvez réaliser un bilan auditif gratuit et sans engagement dans un de nos centres.

 

"Lorsque l’on perd l’audition, une opération est-elle possible ? 
N’est-il pas préférable de subir une opération plutôt que de porter un appareil auditif ?"

Il est très rare de subir des opérations lorsque l’on est atteint de pertes auditives. Seules certaines maladies ou patients atteints de surdités profondes nécessitent des opérations lourdes et spécifiques. La perte de l’audition, elle, ne s’opère pas. Nos aides auditives parviennent à corriger au mieux votre audition sur le long terme en adaptant les sons aux performances de l’oreille. D'une manière un peu similaire aux lunettes qui permettent de corriger la défiance visuelle, les appareils auditifs aident à réajuster l’audition.

 

"Dans la plupart des situations bruyantes, j’ai du mal à comprendre les autres.
Souvent, j’ai l’impression que ce sont eux qui n’articulent pas.
Mais, parfois, j’ai le sentiment qu’il pourrait s'agir de mon audition. Qu'en est-il ?"

L’impression que ce sont les autres qui n’articulent pas assez est un sentiment souvent rapporté par les personnes atteintes d’une perte auditive. Le vieillissement naturel de l’oreille appelé « presbyacousie », nous concerne tous à partir de 50 et 60 ans. Alors que l’oreille conserve plus longtemps ses performances pour distinguer les sons graves, la presbyacousie désigne le manque de sensibilité auditive pour les sons aigus. Ces derniers représentent pourtant 80% de l’information utile pour la compréhension. Dans le silence, les sons sont aisément perceptibles. Dans une situation bruyante, les conversations sont un peu noyées et le cerveau si il tente de compenser les sons perdus par l'oreille n'y arrive cependant pas toujours ; d'oú en recevant des informations fragmentées, l'impression d'une mauvaise prononciation des interlocuteurs.
Nous vous proposons des solutions auditives pour conserver le plus longtemps possible vos performances auditives. C’est pourquoi il est important de contrôler votre audition régulièrement. Si votre cerveau n'a pas entendu des sons depuis longtemps, il aura plus de mal à les reconnaître et les traduire. Plus vous vous équiperez tôt, plus le cerveau se rappellera des sons et l'adaptation n’en sera que facilité.

 

« Je dois porter des aides auditives.
On voit beaucoup de publicités de différentes marques, comment être sûr de faire le bon choix ? »

Il existe plusieurs centaines de modèles d’aides auditives. Toutes les marques revendiquent l’excellence ! Alors pour jouir de la meilleure audition possible, il faut être sûr de ne pas se tromper. Le travail de l’expert de l’audition consiste à analyser précisément votre audition ; qu’il s’agisse de vos besoins d’amélioration, des conditions acoustiques de votre quotidien ou de la forme de vos oreilles,  tout en prenant en compte vos souhaits et votre budget. Important, si l’analyse est réalisée de façon rigoureuse et objective, la sélection n’en sera que facilitée. Deux ou trois modèles équivalents vous seront proposés. Il est donc important de s’adresser à un centre auditif susceptible de s’approvisionner auprès de tous les fournisseurs mondiaux. C’est un gage de qualité et de satisfaction.